Angel, le parfum de la réussite pour Thierry Mugler

Alors que la maison Mugler cherchait à trouver sa voie vers le début de l’année 90, Thierry Mugler parmi tant d’autres a mis toute son énergie dans la parfumerie. L’histoire d’Angel a débuté lorsque Clarins, une maison élite dans le cosmétique a voulu se diversifier dans le parfum. L’opportunité s’est ainsi offerte à Thierry Mugler de prouver son talent car il s’avère être remarqué en tant que créateur plein d’inspiration, donc très prometteur. Le thème fut donc lancé, le parfum en question devra évoquer la tendresse et la sensualité à un tel point que dévorer la personne qui le porte soit un désir incontrôlé. Le trio de choc Thierry Mugler (flacon), Vera Strübi (sensibilité et talent) et Olivier Cresp (nez imaginatif) sont partis cherchez leur inspiration vers les vitraux de cathédrales de Strasbourg, des souvenirs de barbe à papa et des moments volés sous les étoiles. Le résultat fut surprenant vu que le parfum était atypique ce qui généra un dérangement olfactif incroyablement agréable. Née en 1992 et baptisée Angel, la fragrance est à l’origine d’une nouvelle famille de notes de parfum, les « orientaux gourmands ». Angel, le jus bleu, a connu un grand succès auprès des européens et américains ce qui lui a valu une place permanente dans le Top 5 durant 20 ans.

Angel © Thierry Mugler

Angel © Thierry Mugler

La première égérie d’Angel fut Estelle Lefébure (1992-1994) un top-modèle français. Puis en 1995, Thierry Mugler fait appel à Jery Hall, à Amy Wesson en 1998, à Anna Maria Cseh en 2003, Bianca Balti en 2006. Depuis 2008, la préférence s’est tournée vers des égéries flashy de l’écran comme Naomi Watts et la star américaine Eva Mendes originaire de Cuba en 2011.